Skip Navigation Links
A.-E. Ceulemans
De la vièle médiévale au violon du XVIIe siècle
Étude terminologique, iconographique et théorique

Add to basket ->
267 p., 25 b/w ill. + 75 colour ill., 190 x 290 mm, 2011
ISBN: 978-2-503-53561-6
Languages: French
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 85,00 excl. tax
How to order?

La genèse du violon est à la fois complexe et controversée. Où l’instrument est-il apparu ? Quelles sont ses caractéristiques constitutives ? À l’heure actuelle, ces questions n’ont reçu aucune réponse définitive. L’ouvrage que voici a pour but de jeter un éclairage nouveau sur le problème. Il s’articule en trois chapitres. Le premier consiste en une étude terminologique, indispensable à l’interprétation des sources écrites. Le chapitre suivant retrace ce que l’on sait de l’évolution technique de la lutherie depuis le Moyen Âge jusqu’au début du xviie siècle. Le dernier chapitre est consacré aux écrits théoriques qui éclairent l’histoire ancienne du violon.

L’auteur s’efforce de répondre à plusieurs difficultés méthodologiques qui doivent être prises en considérations dans l’étude de l’émergence du violon.

1) La plupart des instruments à cordes antérieurs au xviie siècle conservés dans les musées présentent de sérieux problèmes d’authenticité. Généralement, ils ont fait l’objet d’importants remaniements et ne constituent pas des témoins fiables de la lutherie de l’époque à laquelle ils sont attribués. Pour cette raison, dans la présente recherche, une place fondamentale est réservée à l’iconographie.

2) L’organologie du xxe siècle a eu tendance à se fonder sur des typologies relativement figées, dans lesquelles chaque instrument trouve sa place de manière univoque. Néanmoins, l’iconographie de la Renaissance livre le témoignage de nombreux instruments difficiles à classer en ce qu’ils présentent des caractéristiques propres à différents types instrumentaux. La variabilité de la lutherie ancienne va de pair avec une grande instabilité terminologique. Entre les principales langues européennes, on observe, pour un même nom d’instrument, des glissements de sens plus ou moins importants. L’auteur démontre l’importance, dans le domaine de l’organologie, de distinguer les faits de langue de l’évolution morphologique des instruments eux-mêmes.

3) En raison de l’aura particulière dont jouit le violon depuis le xixe siècle et des mythes qui se rattachent à son histoire, l’apparition de l’instrument est souvent analysée en partant de sa morphologie au xviie siècle, pour ensuite reculer dans le temps en quête de témoignages plus anciens. Cette attitude fait l’impasse sur de larges pans du cadre historique et organologique de l’avènement du violon, qui n’est au départ qu’un instrument de ménétrier. L’auteur propose au contraire d’aborder l’histoire du violon en partant de l’instrumentarium médiéval, afin de cerner l’évolution des instruments à archet dans leur ensemble, du xve siècle au début du xviie siècle. Ce point de vue fait ressortir l’importance de l’histoire des techniques comme moteur de l’évolution de la lutherie.

4) Plusieurs traités théoriques entre la fin du xve siècle et le début du xviie siècle offrent des informations intéressantes sur l’histoire ancienne du violon. Cependant, ces documents, rédigés dans différentes langues, sont souvent cités de seconde main, en dehors de tout contexte. Le dernier chapitre de la monographie tente de pallier ce problème en offrant une vision d’ensemble de ces sources, traduites et analysées à la lumière des informations fournies dans les deux premiers chapitres.

Anne-Emmanuelle Ceulemansest conservatrice de la collection des instruments à cordes au Musée des intruments de musique de Bruxelles. Elle enseigne également à l'Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve et à l'Institut de musique et de pédagogie à Namur.

Review

"It is a lavishly illustrated and meticulously researched work. The book itself is well bound, the colored footmarks and the clearly arranged bibliography provide great help. In sum, Ceulemans lives up to her claim to illustrate the path from the medieval fiddle to the violin of the seventeenth century with all its contrairiness beyond the clearly standardized categories of the twentieth century in a thorough and elegant way." (Saad Nasir, in: Music in Art, vol. 37 (1-2), 2012)

"Die behutsame Annäherung an den Begriff "Violine", ohne dass eine voreingenommene Entstehungsgeschichte vorausgesetzt wird, die Kenntnisse der verschiedenen Aspekte der Bautechnologie des Mittelalters und der Frühen Neuzeit, das Heranziehen von Quellen aus verschiedenen Bereichen, die dem leser immer wieder die Möglichkeit bieten, alles Gesagte mittels Dokumentationsmaterial verschiedenster Art nachzuvollziehen und nicht zuletzt die Offenheit der Autorin ihrem Thema gegenüber, machen aus diesem Buch einen wesentlichen Beitrag zur Frühgeschichte der Violine, an dem künftig kein Weg vorbeiführen wird. Ich kann die Schrift daher nur zur Lektüre empfehlen." (Greta Haenen, in: Francia-Recensio, 2013/3)

"Ce livre doit sa belle facture à la qualité éditoriale de la collection du CESR de Tours, et les nombreuses données organologiques aux connaissances expérimentées de son auteure." (Martine Clouzot, dans: Revue historique, 2013/2, n° 666)

Interest Classification:
Fine Arts & Performing Arts
Musicology
Medieval & Renaissance History (c.400-1500)

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved