Skip Navigation Links

Une conquête des savoirs
Les traductions dans l'Europe latine (fin XIe siècle - milieu XIIIe siècle)

M. Lejbowicz (ed.)
Add to basket ->
175 p., 156 x 234 mm, 2009
ISBN: 978-2-503-53121-2
Languages: French
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 30,00 excl. tax
How to order?
Online content: http://dx.doi.org/10.1484/M.RME-EB.6.09070802050003050301020102

Les nouveautés culturelles qui se répandent en Europe latine aux XIIe et XIIIe siècles sont les expressions les plus hautes d’une longue période de croissance. Bien que déjà largement documentée, cette expansion pluriséculaire mérite d’être reprise et précisée.

Un cercle vertueux s’est enclenché aux alentours de l’an mil dans l’Europe latine, sans qu’il y ait simultanéité de dates et de rythmes sur tout le territoire. Pour être multiples, les composantes de cet essor se réduisent à un même thème : ce sont autant de triomphes de l’homme européen sur son environnement et sur lui-même : amélioration de l’outillage et des techniques agricoles, poussée démographique, défrichements, nouveaux sites de peuplement, renouveau urbain, renforcement de l’artisanat, essor de l’économie monétaire, développement et diffusion de l’écrit, promotion des langues vernaculaires.

Véhicule déterminant du nouveau savoir, les traductions surviennent dans un monde latin à l’essor multiforme. Elles l’accompagnent et le transfigurent. Elles en décuplent les possibilités. Elles expriment un engouement dévorant pour l’étude, dont en retour elles accroissent l’intensité et rehaussent le niveau. Les clercs sont aspirés par cette spirale, dont le terme marque la fin du Moyen Âge. Les acquis des siècles précédents servent aux hommes du XVe à renouer directement avec l’hellénisme et avec le classicisme latin, tout en franchissant les océans d’une terre maintenant centrée sur le soleil.

La polysémie du mot « monde » rend compte de la totalité des nouveautés qui, apparues au cours du XIIe siècle de Europe latine, transforment en quelques cent ans le continent : le XIIe siècle latin s’est transfiguré en véritable Nouveau Monde.

Max Lejbowicz, docteur de l’université de Lille 3 en philosophie du Moyen Âge, est ingénieur d’études à l’université de Paris 1. Il a publié une trentaine d’articles sur l’histoire des sciences médiévales. Il est membre du comité de rédaction des Cahiers de recherches médiévales.

 

Interest Classification:
Medieval & Modern (Indo-European) Languages & Literatures
Comparative & cultural studies through literature
Translation & vernacularity
Medieval literature (general comparative)
Classics, Ancient History, Oriental Studies
Latin literature
Medieval Latin literature

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved