Skip Navigation Links
H. Szymanska
Terres cuites d'Athribis

Add to basket ->
299 p., 36 b/w ill., 220 x 280 mm, 2005
ISBN: 978-2-503-51825-1
Languages: French
PaperbackPaperback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 77,00 excl. tax
How to order?

Un ensemble de 269 figurines en terre cuite, mises au jour par la Mission archéologique égypto-polonaise au cours des années 1985-1991 sur le site de Tell Atrib - l'ancienne Athribis - dans le Delta du Nil, constitue l'objet du présent ouvrage. Le caractère unique de cet ensemble provient d'un contexte archéologique daté, qui offre la possibilité de réexaminer la chronologie des terres cuites qui, jusqu'ici, reposait principalement sur des critères stylistiques. Le matériel d'Athribis contribue à une meilleure connaissance de l'industrie coroplathique de l'Égypte gréco-romaine. En effet, maintes pièces sont issues des ateliers locaux dont les vestiges ont été mis au jour sur le site. Dans ce groupe figurent un certain nombre d'objets uniques, qui n'ont d'équivalent ni en Égypte, ni ailleurs. Inspirés parfois d'œuvres majeures de la sculpture contemporaine ces objets enrichissent sensiblement nos connaissances en histoire de l'art.
Le chapitre I, fondé sur un choix de sources écrites et archéologiques, présente l'histoire de l'ancienne Athribis à partir de l'époque pharaonique.
Le chapitre II contient les données relatives à la technique de fabrication des figurines, à la lumière notamment d'une étude des ateliers découverts sur le site.
Le chapitre III, qui se réfère à de nombreuses figurines analogues et connues dans le monde hellénistique, propose une interprétation stylistique et thématique des motifs religieux et profanes qu'elles représentent.
L'étude de l'évolution stylistique et typologique des figurines athribites, traitée au chapitre IV, apporte des données de première importance pour la datation des objets de l'industrie coroplathique de l'Égypte gréco-romaine.
Plusieurs éléments indiquent que le site a été occupé par des soldats macédoniens à la fin du IVe siècle av. J.-C. Leur présence a certainement exercé une influence sur le répertoire thématique des terres cuites. Ce répertoire, qui s'enrichit au fil du temps, reflète mieux que n'importe quelle autre source les croyances et les mœurs des habitants de la cité.
Un catalogue termine l'ouvrage.

Un ensemble de 269 figurines en terre cuite, mises au jour par la Mission archéologique égypto-polonaise au cours des années 1985-1991 sur le site de Tell Atrib - l'ancienne Athribis - dans le Delta du Nil, constitue l'objet du présent ouvrage. Le caractère unique de cet ensemble provient d'un contexte archéologique daté, qui offre la possibilité de réexaminer la chronologie des terres cuites qui, jusqu'ici, reposait principalement sur des critères stylistiques. Le matériel d'Athribis contribue à une meilleure connaissance de l'industrie coroplathique de l'Égypte gréco-romaine. En effet, maintes pièces sont issues des ateliers locaux dont les vestiges ont été mis au jour sur le site. Dans ce groupe figurent un certain nombre d'objets uniques, qui n'ont d'équivalent ni en Égypte, ni ailleurs. Inspirés parfois d'œuvres majeures de la sculpture contemporaine ces objets enrichissent sensiblement nos connaissances en histoire de l'art.
Le chapitre I, fondé sur un choix de sources écrites et archéologiques, présente l'histoire de l'ancienne Athribis à partir de l'époque pharaonique.
Le chapitre II contient les données relatives à la technique de fabrication des figurines, à la lumière notamment d'une étude des ateliers découverts sur le site.
Le chapitre III, qui se réfère à de nombreuses figurines analogues et connues dans le monde hellénistique, propose une interprétation stylistique et thématique des motifs religieux et profanes qu'elles représentent.
L'étude de l'évolution stylistique et typologique des figurines athribites, traitée au chapitre IV, apporte des données de première importance pour la datation des objets de l'industrie coroplathique de l'Égypte gréco-romaine.
Plusieurs éléments indiquent que le site a été occupé par des soldats macédoniens à la fin du IVe siècle av. J.-C. Leur présence a certainement exercé une influence sur le répertoire thématique des terres cuites. Ce répertoire, qui s'enrichit au fil du temps, reflète mieux que n'importe quelle autre source les croyances et les mœurs des habitants de la cité.
Un catalogue termine l'ouvrage.

Interest Classification:
Classics, Ancient History, Oriental Studies
Ancient history & archaeology: Africa & Asia
Egypt & North Africa

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved