Skip Navigation Links
G. Nahon
Epigraphie et sotériologie: l'épitaphier des "Portugais" de Bordeaux (1728-1768)

approx. 420 p., 59 b/w ill., 155 x 240 mm, 2018
ISBN: 978-2-503-51195-5
Languages: French, Spanish, Portuguese
PaperbackPaperback
The publication is in production.The publication is in production. (01/2018)
Retail price: approx. EUR 70,00 excl. tax
How to order?

Visitant Bordeaux au début du XVIIIe siècle, Dom Edmond Martène et Dom Ursin Durand signalent que « les Cordeliers ont seuls le droit d’enterrer les juifs, dont on compte environ cent familles dans Bourdeaux, où ils n’ont point de synagogue ni aucune marque qui les distingue. Ils mettent sur les tombes de leurs morts des épitaphes, dans lesquelles ils comptent les années depuis la création du monde ».

Établis à Bordeaux à la suite de Lettres Patentes octroyées par Henri II en 1550, les « Nouveaux Chrétiens » ou « Marchands Portugais » étaient issus de juifs convertis de la Péninsule Ibérique. Dissimulant leur identité et leurs observances juives, ils inhumèrent leurs morts, deux siècles durant, dans des terrains dépendant de divers monastères. En 1728, la Nation juive portugaise acquiert un cimetière particulier (aujourd’hui situé au 105 cours de la Marne) — un espace religieux du XVIIIe siècle pratiquement inchangé au XXIe siècle.

Ce volume analyse et synthétise le discours gravé sur 255 sépultures en regard des paysages homologues de la diaspora portugaise à Amsterdam, à Hambourg, à Londres, à Curaçao, à La Jamaïque, au Suriname. Il dresse l’historique de la Nation portugaise et la problématique du crypto judaïsme — ou marranisme ; il parcourt les sites funéraires portugais antérieurs et postérieurs à l’achat du cimetière, analyse le programme épigraphique et son décor en fonction des temps, des espaces, des langues, des individus eux-mêmes, de la Nation, des confréries ; il traite du discours du judaïsme dans l’Europe des Lumières sous l’angle du salut des vivants et des défunts, de la vision de l’au-delà. Il fonde, enfin, l’ensemble du corpus d’épitaphes dans leurs composantes espagnole, hébraïque et portugaise.

Gérard Nahon est né à Paris en 1931. Il a été chercheur au CNRS (1965-1978), Directeur d’Études à l’EPHE (1977-2000), de l’équipe « Nouvelle Gallia Judaica » du CNRS (1981-1992), de la Revuedes études Juives (1980-1996), et de la « Collection de la Revue des Études juives » (1980-2015). Il a publié Les « Nations » juives portugaises du Sud-Ouest de la France. 1684-1791. Documents (1981), Inscriptions hébraïques et juives de France médiévale (1986), Métropoles et périphéries séfarades d’Occident. Kairouan, Amsterdam, Bayonne, Bordeaux, Jérusalem (1993), Juifs et judaïsme à Bordeaux (2003).

Table of Contents

La « religion portugaise, autrement juive »
Chapitre I De la gente de Nação à la nation portugaise
Chapitre II Espaces funéraires portugais à Bordeaux
Chapitre III Le programme épigraphique
Chapitre IV Le discours sotériologique
Chapitre V Épitaphes
Annexes
Sources
Bibliographie
Index des personnes inhumées
Index général
Table des figures

Interest Classification:
Book History, Manuscript Studies & Palaeography
Palaeography, Scripts & Manuscript Studies
Religion (including History of Religion) & Theology
Comparative religion & religions not otherwise listed

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved