Skip Navigation Links
Corpus Christianorum
Hugo de Sancto Victore
Super Ierarchiam Dionisii

D. Poirel (ed.)
Add to basket ->
748 p., 4 colour ill., 155 x 245 mm, 2015
ISBN: 978-2-503-04781-2
Languages: Latin, French
HardbackHardback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 380,00 excl. tax
How to order?

Sa deuxième œuvre par la taille, le commentaired’Hugues de Saint-Victor († 1141) sur la Hiérarchie céleste du pseudo-Denys (Super Ierarchiam Dionisii) est transmis par 119 manuscrits conservés et a joué un rôle décisif dans la réception latine du corpus aréopagitique. Grâce à une exégèse à la fois fidèle et accessible, Hugues a transformé en deux ou trois générations un auteur prestigieux, mais qu’on ne lisait guère, en une autorité presque aussi influente qu’Augustin, acclimatant à la théologie latine quelques thèmes majeurs du pseudo-Denys comme la vision hiérarchique de l’univers visible et invisible, la théologie négative, la théologie symbolique, l’usage des images semblables et dissemblables. L’édition critique est menée selon la méthode stemmatique. Elle repose sur la collation partielle ou totale des 36 manuscrits du XIIe siècle et l’examen ciblé des codices plus récents. A la fin de l’introduction, on a édité le texte de la Hiérarchie céleste tel qu’il fut commenté par le maître de Saint-Victor.

Archiviste paléographe, Dominique Poirel est directeur de recherche à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (C.N.R.S.). Travaillant sur l’histoire intellectuelle du Moyen Âge, en particulier sur l’école de Saint-Victor, et membre du Comité scientifique du Corpus Christianorum, il codirige avec Patrice Sicard la collection « Sous la Règle de saint Augustin » et la série « Hugonis de Sancto Victore opera » du Corpus Christianorum.

Review
"Die Edition repräsentiert einerseits den bedeutenden Text eines großen mittelalterlichen Denkers, anderseits das unentbehrliche Zeugnis einer zahl- und umfangreichen Dionysius Areopagita-Kommentartradition, die in der Spätantike mit den Scholien des Johannes von Skythopolis und Maximus Confessor beginnt und bis zu den Kommentaren Alberts des Großen oder des Thomas von Aquin führt. Sie sollte daher in keiner geisteswissenschaftlich ausgerichteten Bibliothek fehlen." (Beate Regina Suchla, in: Francia-Recensio 2016/2 | Mittelalter | Moyen Âge (500-1500)
Series Branch:
Corpus Christianorum
Corpus Christianorum Medieval Latin Series
Corpus Christianorum Continuatio Mediaevalis
Interest Classification:
Classics, Ancient History, Oriental Studies
Latin literature
Medieval Latin literature

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved