Skip Navigation Links
Corpus Christianorum
Exegetica
Commentaria minora in Apocalypsin Iohannis

R. Gryson (ed.)
Add to basket ->
352 p., 155 x 245 mm, 2003
ISBN: 978-2-503-01071-7
Languages: Latin, French
HardbackHardback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 160,00 excl. tax
How to order?

Ce volume réunit six commentaires sur l'Apocalypse qui s'échelonnent du milieu du VIe s. au début du IXe s.

Celui d'Apringius, composé dans les années 530/540, n'est conservé qu'en partie dans un manuscrit d'époque romane, qui a été retrouvé seulement au début du siècle dernier et fort mal édité par son inventeur. C'est le plus original des commentateurs du haut moyen âge, car c'est le seul qui ne connaisse pas Tyconius.

L'intérêt des Complexiones composées par un Cassiodore vieillissant est beaucoup plus mince; ce n'est guère plus qu'un exercice de style, consistant à paraphraser ou à résumer le texte biblique.

Le 'De monogramma' est un court texte, attribué erronément à Jérôme par Dom Morin, qui l'avait découvert à la suite de l'édition hiéronymienne du commentaire de Victorin dans deux manuscrits anglais du 15e s. Comme l'indique le titre original de l'opuscule, conservé dans un manuscrit carolingien  originaire de Saint-Denis, il s'agit d'un petit dossier extrait principalement des commentaires de Victorin, Tyconius et Primasius à propos d'un monogramme christique sous lequel se camouflerait l'antéchrist, et que l'auteur met en relation avec le chiffre de la Bête selon Apc 13,18; sa principale utilité réside dans les extraits de Tyconius, dont ils devraient aider à reconstituer les explications sur ce verset; elles ont été en bonne partie négligées par les imitateurs habituels du maître africain, car le chiffre en question était dans son texte 616 au lieu de 666.

Au contraire des trois ouvrages précédents, qui ne sont conservés, pour les deux premiers, que par un témoin unique, et, pour le troisième, par un tout petit nombre de manuscrits, le Commemoratorium de Apocalypsi Johannis, faussement attribué dans une branche secondaire de la tradition à saint Jérôme, se lit encore dans dix-sept manuscrits. Plus qu'à ce patronage usurpé, qui ne couvre qu'une minorité d'exemplaires, il doit probablement son relatif succès, aux huitième et neuvième siècles, à sa brièveté. Aux communautés qui n'avaient pas les moyens de s'offrir les volumineux commentaires de Primasius ou d'Ambroise, ni même ceux, aux dimensions plus modestes, de Victorin-Jérôme ou de Bède, il fournissait à peu de frais une grille de lecture de l'Apocalypse, qui pouvait difficilement s'en passer. Au départ, il se présentait sans doute sous la forme d'une glose, dont on a tiré ultérieurement un texte suivi.

La section consacrée à l'Apocalypse dans les Pauca problesmata de enigmatibus ex tomis canonicis (plus connus sous la dénomination de Das Bibelwerk ou The Reference Bible) s'inscrit dans la même tradition que le Commemoratorium, tout comme celle qui figure dans une autre compilation exégétique sur l'ensemble des Écritures, composée par Théodulphe d'Orléans. L'une et l'autre, pour étoffer les indications très sommaires fournies par la glose précitée, puisent dans une Expositio in Apocalypsim de la première moitié du huitième siècle, aujourd'hui perdue; celle-ci a servi également de modèle à un commentaire anonyme conservé par un manuscrit de Cambridge, du dixième siècle, que l'auteur se propose d'éditer prochainement dans la Continuatio mediaevalis. La source commune à ces trois textes citait régulièrement le commentaire de Tyconius dans sa teneur originale, alors que tous les épigones de celui-ci, hormis Beatus, ont filtré ce qui leur apparaissait inutile ou périmé, notamment les allusions à la situation particulière de l'Église nord-africaine à la fin du quatrième siècle.

On voit que la grande ombre de cet exégète hors du commun, qui a proposé à l'Église latine une lecture ecclésiologique de l'Apocalypse, plane sur ce volume. Il devrait contribuer à reconstituer ce commentaire fondateur de la tradition exégétique occidentale, qu'aucun manuscrit, autant que nous sachions; n'a conservé jusqu'à nos jours.

Series Branch:
Corpus Christianorum
Corpus Christianorum Patristic Latin Series
Corpus Christianorum Series Latina
Interest Classification:
Religion (including History of Religion) & Theology
Judaeo-Christian Bible : texts criticism & exegesis
New Testament
Christian Theology & Theologians
Western Fathers (c. 160-735)

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved