Skip Navigation Links
Corpus Christianorum
Augustinus Hipponensis, Anonymus
Scripta Arriana Latina II

P.-M. Hombert (ed.)
Add to basket ->
800 p., 155 x 245 mm, 2009
ISBN: 978-2-503-00873-8
Languages: Latin, French
HardbackHardback
The publication is available.The publication is available.
Retail price: EUR 445,00 excl. tax
How to order?

Le Contra sermonem arrianorum, la Conlatio cum Maximino et le Contra Maximinum ne sont pas les œuvres les plus étudiées de l’évêque d’Hippone, mais on ne saurait les négliger. En raison de leur valeur théologique d’abord, mais aussi en raison du témoignage qu’ils livrent sur l’arianisme latin au Vème siècle. Le débat d’Augustin avec Maximinus nous transmet d’ailleurs le plus long texte arien latin qui nous ait été conservé.

Le Contra sermonem arrianorum a bénéficié d’une édition récente par M. J. Suda (CSEL, 2000), mais une partie seulement de la tradition manuscrite a été étudiée. De plus, une famille du Contra sermonem arrianorum s’identifie avec l’une des deux familles du Contra Maximinum. Il y a donc un réel intérêt à étudier conjointement les deux ouvrages. C’est ce que fait P.-M. Hombert qui analyse avec précision la totalité des manuscrits des deux œuvres (plus de 100), apportant aussi une contribution de premier plan pour l’histoire des bibliothèques médiévales et la circulation des œuvres.

Il y a une trentaine d’années, la Conlatio cum Maximino a bénéficié d’un premier travail dû à R. Vander Plaeste et R. Gryson (Littérature arienne latine I, Débat de Maximinus avec Augustin. Scolies ariennes sur le concile d’Aquilée. Concordance et index, Louvain-la-Neuve, 1980). Mais l’édition (sous forme d’un index informatique) n'était pas facile à exploiter. De plus, le centre d'intérêt des auteurs était le texte de Maximinus, dont ils avaient collationné 5 manuscrits seulement. L’apport de la présente édition est donc considérable, puisque la Conlatio est éditée à frais nouveaux, et que P.-M. Hombert ajoute, pour le texte de Maximinus, plus d’une centaine de corrections à celles déjà faites par R. Gryson, et une cinquantaine d’autres pour le texte d’Augustin. Quant au Contra Maximinum I-II, l’édition des Mauristes se voit amendée près de 250 fois.

Un soin tout particulier a été apporté à l’établissement des sources et lieux parallèles. Un riche apparat renvoie aux textes augustiniens ou patristiques proches ou similaires, mais aussi aux textes ariens, grecs ou latins, qui éclairent les thèses du Sermo arrianorum ou de Maximinus. Celles-ci, très proches, relèvent, à travers l’influence d’Ulfila, de la théologie anoméenne, plus que de l’‘homéisme’ comme on le dit souvent.

Series Branch:
Corpus Christianorum
Corpus Christianorum Patristic Latin Series
Corpus Christianorum Series Latina
Interest Classification:
Religion (including History of Religion) & Theology
Christian Church : laity & heterodoxy
Heresies, persecutions of heterodoxy, christian denominations & sects
Christian Theology & Theologians
Western Fathers (c. 160-735)

Privacy Policy - Terms and Conditions © 2017 Brepols Publishers NV/SA - All Rights Reserved